Bruno Jouanne Gratpanche. Chansons.

Je vous présente quelques textes écrits depuis 1976, à Maisons-Laffitte, Mesnil le roi et Persan.
Vous pouvez écouter certaines chansons en cliquant sur le titre. La plupart sont arrangées et interprétées par mon camarade Jean-Michel Dauphy. Bonne écoute.
Accès au site

Persan

15.3.06

Nuit blanche

Je ne suis que l’ombre qui précède
Je ne suis que lumière’ en négatif,
Marchant, lasse’, devant vos corps froids et raides
Je suis fille’ d’un soleil déjà plaintif

Mon père se meurt
J’ai plus le cœur
De vous aimer
Mon père se meurt
J’ai plus le cœur
De vous aimer

Il a vécu ses plus belles années
A vous chauffer, à rayonner brûlant….
Fusain crayonnant vos corps nouveau-nés
De quelques mots qui vous firent parlants.

Mon père se meurt
J’ai plus le cœur
De vous aimer
Mon père se meurt
J’ai plus le cœur
De vous aimer

Qu’il fût chanté ou loué à genou
Qu’il fût prié ou gravé sur la pierre
Vos sacrifices pauvres de vous,
Vos ombres, maintenant l’indiffère

Mon père se meurt
J’ai plus le cœur
De vous aimer
Mon père se meurt
J’ai plus le cœur
De vous aimer

Il est mort le soleil et mon père…
Sa lumière vous laisse seuls et tremblants…
Il est mort le soleil et mon père…
Et le noir se travestit de drap blanc…

Mon père est mort,
J’ai plus de corps
Pour vous aimer…
Mon père est mort
J’ai plus de corps
Pour vous aimer…



-« A trois cent mille kilomètres seconde
J’arriverai quand même, malgré lui » (parlé)

Une dernière fois chauffer votre monde
Je serai lumière du jour, en pleine nuit

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home